Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Belgicana

Belgicana

Collection privée d'un amateur de livres et autographes d'écrivains belges (XIXe-XXe siècles)

Eugène Demolder, lettre autographe signée à Alphonse Allais

Dans un précédent article consacré au Quatuor de nouvelles d'Eugène Demolder et à son très bel envoi manuscrit à Lucien Guitry, j'évoquais au détour d'une lettre entre les deux hommes la figure de l'écrivain et journaliste français Alphone Allais (1854-1905) qui contribua manifestement à faire la gloire parisienne de La Route d'émeraude (Paris, Mercure de France, 1899), l'un des deux romans à succès d'Eugène Demolder : 

 

Monsieur,

 

J’ai enfin pu me procurer votre adresse. Il y a trois semaines que je veux vous écrire. Je viens de lire un livre admirable. C’est La Route d’émeraude. Je ne sais si l’on vous a dit l’importance qu’il prend à Paris. Je me félicite d’être avec mon ami Alphonse Allais qui me l’a signalé pour quelque chose là-dedans. Pour peu, car nous n’avons qu’exprimé notre joie d’avoir lu un livre aussi beau. Mais enfin … quelque chose, je suis parfaitement inconnu de vous mais je ne puis m’empêcher de vous écrire (et c’est la première démarche de ce genre que je fais depuis ma naissance, qui n’a pas eu lieu ces jours-ci) que votre livre est merveilleusement beau.

Je suis Monsieur votre admirateur dévoué.

Lucien Guitry

Mardi 5 décembre 1899

 
La même correspondance conservée à la BNF sous la cote MN729 nous apprend par ailleurs qu'Alphonse Allais admirait également L'Arche de Monsieur Cheunus (Paris, Mercure de France, 1904) de Demolder (cf. Lucien Guitry, lettre aut.s. à Eugène Demolder, s.l.n.d. [Château du Breuil, Barneville par Honfleur (Calvados), juillet/août 1904], 1 f. 2 p.). 
 

Bien qu'ayant jusqu'à présent donné l'impression sur ce blog de maîtriser mon Demolder sur le bout des doigts en distillant des articles sur mes acquisitions de livres avec envois manuscrits et, ce faisant, sur les relations de l'auteur avec les artistes de son temps, m'appuyant ainsi sur les correspondances et documents inédits que j'ai glanés dans les bibliothèques, archives publiques et privées depuis le début de mes recherches sur l'auteur en 2005, je suis aujourd'hui sans ressource pour expliquer les liens qui ont pu se tisser entre Eugène Demolder et Alphonse Allais au tournant du siècle. C'est d'ailleurs ce qui a motivé l'achat récent d'une lettre autographe signée de l'auteur belge à l'auteur français.

 
 
 
Eugène Demolder, lettre manuscrite autographe signée à Alphonse Allais, La Demi Lune, Essonnes, Seine et Oise, s.d., 1 p. (1 simple feuillet 17,3x11,2)

Eugène Demolder, lettre manuscrite autographe signée à Alphonse Allais, La Demi Lune, Essonnes, Seine et Oise, s.d., 1 p. (1 simple feuillet 17,3x11,2)

Sans date mais envoyée depuis La Demi Lune, la demeure de Félicien Rops à Corbeil-Essonnes, où Demolder s'installe à partir de 1895, année de son mariage avec Claire Rops, la fille du peintre, la lettre nous apprend que l'écrivain répond favorablement à l'invitation d'Alphonse Allais de déjeuner chez lui. 

Maigre butin concernant les relations Demolder-Allais que j'espère bien étoffer avec le temps et le croisement de correspondances qui permettront peut-être de dater cette lettre plus précisément. 

En attendant, comme dirait Alphonse Allais, "ventre affamé n'a point d'oreilles, mais il a un sacré nez!". 

Affaire à suivre... 

 

Merci d'avoir lu jusqu'ici et à bientôt pour un nouvel article! 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article